Jeune joueur à l’ASM Clermont Auvergne, sélectionné avec l’équipe nationale du Portugal puis capitaine du HAC Rugby, Jean-Baptiste Lourenço nous accorde aujourd’hui une interview sur le Boulevard des Champions, pour nous parler de sa passion et de son parcours.

Bonjour Jean Baptiste, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour ! Je suis Jean-Baptiste Lourenço, j’ai 27 ans, c’est ma 5 ème année au HAC Rugby cette année.

Quels ont été tes premiers contacts avec le rugby ?

C’était via la journée des amis, une journée spécifique qui avait pour but de faire découvrir le rugby aux plus jeunes.

Quels ont été les moments les plus marquants de ta carrière ?

Je dirais ma première sélection avec le Portugal, ainsi que la participation à la coupe du monde -20 avec cette même équipe.

À l’inverse, as-tu vécu des moments difficiles ?

En effet j’en ai connu; les blessures, le fait de ne pas faire parti du groupe sur des matchs importants… c’est le sport qui veut ça, et je sais très bien que rien n’est derrière moi, et que rien n’est jamais acquis.

Quel est ton regard sur la saison en cours ?

Je ne veux pas me projeter car j’ai fait cette erreur l’année dernière et malheureusement on a vécu une énorme désillusion ! Le seul mot que je vais dire c’est que le groupe est bien et vit bien !

Quels sont tes objectifs présents et futurs ?

Mon objectif principal aujourd’hui c’est de monter en fédérale 1 avec l’équipe du HAC rugby.

Tu es au HAC rugby depuis maintenant 5 ans, quel a été ton parcours pour en arriver jusqu’ici ?

Il a fallu s’accrocher car la 1 ère année a été dure, le club venait de monter en fédérale 2 il y avait beaucoup de nouveaux dont je faisais moi-même parti, il a donc fallu créer un groupe rapidement ! Après, on a eu 2 ans de Covid donc c’était très spécial !

Pour toi, quelles sont les qualités nécessaires pour devenir capitaine d’équipe ?

Je pense que la qualité essentielle c’est d’être un exemple, que ce soit sur et en dehors du terrain !

Et enfin, peux-tu nous présenter 3 sportifs que tu apprécies ?

Si je devais en citer 3, je pense que je parlerais de Dusautoir pour sa rigueur, de Jacques Burger pour son activité et enfin de Julien Bardy pour sa hargne !

Entretien réalisé et mis en page par Lou-Anne Vauchel

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT JEAN-BAPTISTE LORENÇO ET LE HAC

EVENEMENTS CONCERNANT JEAN-BAPTISTE LORENÇO ET LE HAC

HAC RUGBY – Courbevoie

dim 29 janvier à 13h30 - 17h00

Stade Domontois – HAC Rugby

dim 12 février à 13h30 - 17h00

HAC Rugby – Le Rheu

dim 19 février à 13h30 - 17h00

Ris Orangis – HAC Rugby

dim 5 mars à 13h30 - 17h00

Inscrivez-vous à notre newsletter

Derniers profils