Emilie Bellec vient de rejoindre cette année l’équipe du Hac Handball féminine. Prêté par le club de D1 Neptunes de Nantes, l’ailière de 22 ans va découvrir le parquet des Docks Océane et son public samedi à 20h00 face à Sambre une des belles équipes du championnat. La néo-havraise nous a accordée un entretien cette semaine pour que vous puissiez mieux la connaître.
Emilie, tu évoluais au Neptunes de Nantes, ton club de formation, tu as été prêtée pour une saison au Hac. Quelles ont été tes motivations pour rejoindre le club Ciel et Marine ?
J’ai rejoint le club du HAC car c’est un club avec de l’ambition. Le projet m’a plu et je sentais qu’en venant ici j’allais avoir la possibilité de m’exprimer et de progresser. C’est donc naturellement que je suis venue.

Quelles sont les difficultés que rencontre une joueuse lors d’un changement d’équipe et d’environnement ?

La plus grosse difficulté est d’apprendre à connaître mes partenaires pour pouvoir jouer efficacement avec elles. Aussi, je peux citer le fait de s’adapter à un nouveau système de jeu et une nouvelle organisation. Cependant, j’étais impatiente de venir car le handball c’est aussi se donner des défis, de voir d’autres clubs et différentes façons de jouer.

Le club a frôlé la montée en D1  la saison dernière, quels sont les objectifs cette saison ?

L’objectif est de faire aussi bien que l’année passée mais avec la montée en prime ! 😁

Quels sont tes objectifs personnels ?
Mes objectifs sont de travailler et de progresser afin qu’on puisse compter sur moi. J’espère jouer un maximum de temps pour acquérir de l’expérience.

Après plus d’un an, le club va retrouver le parquet des Docks Océane et surtout retrouver son public, pour toi ce sera une première comment vis-tu ce moment ?

J’ai hâte d’y être ! On m’a dit que c’était une salle exceptionnelle. Je suis aussi pressée de rencontrer notre public. J’espère donc qu’il y aura un maximum de personnes pour venir nous encourager samedi contre Sambres pour notre premier match à domicile de la saison. Pour ce retour aux Docks, nous souhaitons offrir une victoire au public.

Le Handball a été à l’honneur cet été aux jeux Olympiques, penses-tu que votre sport et surtout le handball féminin va pouvoir profiter de cette belle médiatisation ?

Les précédents titres du handball français avaient fait parler d’eux et avaient permis de faire connaître notre sport et notamment le handball féminin. Bien que les femmes soient moins médiatisées que les hommes, je sens une montée d’intérêt pour le handball féminin. Les résultats apportés par l’équipe de France féminine montrent que les femmes sont toutes aussi performantes que nos compères. Les JO vont permettre une meilleure visibilité de notre sport et j’espère plus d’intérêt de la part des spectateurs. Les clubs féminins se professionnalisent de plus en plus mais il reste du chemin à faire avant de parvenir au niveau des clubs masculins.

Etant jeune, qu’est ce qui  t’a attiré dans ce sport, poussé à prendre une licence ?

J’ai débuté le handball car je voulais faire comme mon grand frère qui était licencié dans le club de notre ville. Nous allions le voir régulièrement avec ma mère. J’ai donc commencé à 11 ans. Petit à petit j’y ai pris du plaisir et je me suis fait des amies.
Pour moi, le handball permet de rencontrer de nouvelles personnes et de créer des liens. Il permet de se dépasser mais pas que pour nous-même, pour les personnes qui nous entourent et nous accompagnent. C’est la force du sport collectif. Finalement, plus j’en faisais, plus j’avais l’esprit de compétition qui me poussait à aller plus loin.

Tu occupes le poste d’ailière droite, quelles sont les caractéristiques de ce poste ?

C’est un poste qui nécessite de la vitesse et de l’explosivité. Généralement, il vaut mieux être gauchère pour jouer à droite. On a pas besoin d’être très grande 😂
Notre position au fond du terrain nous permet de faire des gestes assez techniques. Aussi, on a peu de ballons donc chaque ballon qu’on peut avoir, on essaye de le transformer en but.
Pour terminer tu es au Havre depuis peu mais as-tu déjà pris tes marques dans la cité océane ?
Au Havre, je connais bien la salle d’entraînement, la salle de musculation, la piste et le cabinet médical 😂
Au-delà de ça, j’ai pu visiter un peu. Je suis allée à la plage au début de notre préparation. J’aurais aimé qu’il fasse plus beau au mois d’août pour profiter pleinement de la ville et de la côte.

Entretien réalisé par Grégory Constantin Août 2021

Contribution à la rédaction Fabrice Autret

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT LE HAC HANDBALL
EVENEMENTS CONCERNANT HAC HANDBALL

HAC Handball – Sambre Av. HB

sam 4 février à 20h00 - 22h00

HAC Handball – Stella St-Maur HB

sam 4 février à 20h00 - 22h00

Palente Besançon HB – HAC handball

sam 18 février à 20h00 - 22h00

HAC Handball – CA Bègles

sam 25 février à 20h00 - 22h00

Inscrivez-vous à notre newsletter

Derniers profils