Boxeur depuis maintenant plusieurs années, Arthur Meyer, pratiquant de sport de combat ayant participé à plusieurs tournois à l’étranger et plus particulièrement en Thaïlande nous accorde aujourd’hui une interview sur le Boulevard des Champions, pour nous parler de sa passion pour la boxe thaïlandaise (sport qu’il pratique) et de sa carrière.

Bonjour Arthur, pourrais tu te présenter s’il te plait ?

Bonjour, je m’appelle Arthur Meyer, j’ai 32ans, je suis marié et j’ai deux enfants. Je suis né au Havre et je suis sportif professionnel en boxe thaïlandaise.

Comment as-tu été amené à pratiquer le Muay Thai ?

J’ai commencé par le Kick Boxing pour dire vrai. Après huit ans de football, j’ai voulu changer de sport. Puis un jour, un ami proche m’a emmené dans une salle de boxe et j’ai adoré. Cette salle était chez René Pollet. J’ai ensuite basculé vers le Muay Thai car ce sport est le plus complet en boxe pieds poings. Cette salle était chez Christophe Richard. Pour les compétitions intensives, je suis ensuite allé m’entrainer chez mon « maitre » de France, Hamady Coulibaly.

Comment a évolué ta passion pour ce sport ?

Ma passion pour ce sport a évolué positivement à force de la pratiquer. Plus j’en faisais et plus je voulais en faire. Et j’en fais toujours aujourd’hui. A l’heure ou j’écris, je boxe dans quelques jours en Thaïlande.

Peux-tu nous décrire ton sport ?

La boxe thaïlandaise est un art martial pratiqué depuis des centaines d’années dans la région d’Asie du Sud ouest. Utilisé à la base sur les champs de bataille pour les conflits guerriers entre la Thaïlande et la Birmanie pour le contrôle du Royaume du Siam, elle s’est ensuite démocratisée au XVe siècle pour devenir un sport à part entière.

Est-ce un sport onéreux ?

On ne gagne pas bien sa vie avec ce sport … si nous étions payés à la sueur, nous serions millionnaires …

Il faut donc travailler à côté ou avoir une entrée d’argent mensuelle.

C’est le style de vie et la discipline imposés par ce sport qui m’ont séduit.

Est-ce qu’on peut apprendre le Muay Thai au Havre ?

Bien sûr ! Pour pratiquer en club et faire de la compétition, c’est à la Team Coulibaly qu’il faut se rendre. A la salle Eugène Varlin de Caucriauville.

Pour le loisir, rdv au LH Sport Club, rue General Sarrail pour suivre les cours enseignés par mes soins.

As-tu décroché des trophées ? Quels sont tes titres majeurs ?

Champion de France amateur FFKMDA en 2012.
Champion de France semi pro FFKMDA 2013.
Vainqueur d’un tournois à 4 en Malaisie (Kuala Lumpur) en 2015.
Vainqueur d’un tournois à 4 à Bangkok (super Muay Thai) en 2016.

Peux-tu nous décrire une journée d’entrainement ? Comment se passe ton programme étapes par étapes ?

En Thaïlande, en ce moment du coup puisque je suis en préparation là-bas :

– levé à 6h15 pour aller courir huit kilomètres avec dénivelé à 6h30

– retour au camp : genoux au sac, coups de pieds au sac

– corps à corps ou sparring pendant 45min environ

– coups de pieds aux paos

– renforcement musculaire et fin vers 9h/9h30

– l’après midi début du footing de 3km à 15h30

– retour au camp et travail au sac

– rounds de paos avec l’entraîneur

– corps à corps

– genoux au sac

– shadow boxing

– renforcement musculaire

En France, c’est vraiment différent, alors on s’adapte.

Y’a-t-il une préparation physique et / ou mentale avant une compétition ?

Une préparation physique oui forcément, tout au long de la préparation en amont du combat. Et mentale, plus on boxe, plus on a un mental fort.

Quels ont été les plus beaux moments que tu as vécu dans ce sport pour le moment ? Y’en a-t-il un que tu aimerais revivre en particulier ?

Il y en a vraiment beaucoup mais si je devais en choisir qu’un seul, ce serait mon KO au Lumpinee Stadium de Bangkok sur un coup de pied ciseaux qui a ensuite fait le tour du monde sur les réseaux sociaux. J’ai laissé une petite empreinte dans ce sport avec ce KO.

Déjà 1 an que tu n’as plus fait de combat, quelles en sont les raisons ? Que s’est-il passé entre temps ?

Je suis rentré en France à cause du Covid19 (je vivais en Thaïlande), j’ai dû ensuite me réinstaller, faire venir ma femme et mon fils puis démarrer un nouveau business … Il y a eu ensuite la grossesse de ma femme et l’arrivée de ma princesse.

Maintenant que j’ai un rythme de vie bien plus cadré, je peux reprendre les compétitions petit à petit.

Comment s’est passé ton déménagement en Thaïlande ? Pour quelles raisons es tu parti vivre là-bas ?

Ce n’était pas vraiment un déménagement puisque je devais partir six mois et je suis en fait resté un an et demi …

Je suis parti là-bas pour pratiquer mon sport à l’endroit même où il est né.

Qu’est-ce que cela t’a apporté au niveau sportif ainsi qu’au niveau humain ?

Le sport, c’est l’école de la vie. La boxe, c’est la métaphore de la vie : être discipliné pour réussir, prendre des coups mais continuer à avancer, se battre pour ensuite apprécier la réussite.

Au niveau humain, la boxe m’a tout apporté … elle m’a empêché de déraper, m’a apporté un cadre, m’a fait devenir un homme, m’a fait rencontrer ma femme et m’a fait fonder une famille. Je dois tout au sport !

Transmets tu ton savoir et ton expérience aux jeunes boxeurs que tu entraines aujourd’hui ?

Je n’entraîne pas de boxeurs, seulement des personnes qui en pratiquent en loisirs (même s’il y a des confirmés, aucun compétiteurs). Je leur transmets donc mes connaissances en effet.

Le fait de transmettre aux jeunes, le savoir de ce sport t’a-t-il apporté quelque chose ? Aimes tu cette expérience ?

Je ne transmets pas quotidiennement aux jeunes (sauf lorsque je fais des stages dans des club de France), j’ai que des adultes.

Franchement j’adore, lorsque l’on aime quelque chose, je pense que c’est un réel plaisir pour tous de transmettre ce que l’on connaît.

Puis je vois mes élèves progresser, prendre confiance en eux, se surpasser etc … ils sont au top.

La date de ton prochain combat ?

Le 5 janvier 2023*.

* Interview réalisé en décembre

Peux-tu nous présenter 3 sportifs issus de la région Normandie que tu apprécies particulièrement ?

Alors … :

La légende et un ami, Jérôme Le Banner (obligé !).

La reine française de la boxe anglaise : Amina Zidani

Puis enfin, notre champion du monde de Kick Boxing et un ami : Mehdi Larbi

Entretien réalisé et mis en page par Damon Spahija.

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT LES SPORTS DE COMBAT

EVENEMENTS CONCERNANT LES SPORTS DE COMBAT

Inscrivez-vous à notre newsletter

Derniers profils